Ailleurs, je suis un autre

Ailleurs, je suis un autre
Que le soleil d’Afrique me brûle
Que les femmes d’orient soient belles
Que le danger d’Amérique me frôle

Ailleurs, je suis autre
J’admire les moineaux multicolores de Namibie
Je trouve beaux les mendiants de New Delhi
J’envie le passant ordinaire du Stromboli

Ailleurs, je suis l’autre
Mes pas sont légers au Sahara
Mon âme est ouverte à Kinshasa
Mon cœur est fêlé à Hiroshima

Ailleurs, je suis autre
Je crois à tous les hommes
Je vois la beauté sous mes pieds
Je bois l’eau ordinaire

Ailleurs, je suis un autre
Je dévore les vipères du Congo
J’embrasse la joue des panthères de Guinée-Bissau
Je vole avec les coléoptères de Mexico

Ailleurs, je pourrais être un autre
Un criminel prêt à dégainer à Manchester
Un héros décidé au Caire
Un amant déchaîné à Madère

Ailleurs, je veux être un autre
J’espère l’accident à Pont-Aven
Je veux croiser le danger à Bagnolet
Je veux des histoires à raconter de Levallois-Perret

Ailleurs, j’aurais été un autre
Celui qui aurait pu, à New York
Celui qui s’est caché, à Dunkerque
Celui qui avait un secret, à Belfast

Ailleurs, je ne suis plus moi

« En chaque homme, il y a un flic, un juge, une victime et un criminel. »

Keizer Söze janvier 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *